Quelques Thalictrum pour le jardin

 

 

Maryse Le Hérissé, texte et photos.

 

 

 

Les Thalictrum, connus aussi sous le nom de  pigamon sont des plantes vivaces appartenant à  la famille des Renonculacées et sont assez proches des  ancolies. Leurs fleurs sont vaporeuses et se remarquent soit en fond soit en bordure de massif selon leur taille. Les espèces sont très nombreuses : au moins 200, en voici 7 parmi les plus décoratives.

 

 

D’abord, quelques caractères communs aux thalictrums : plante vivace herbacée, rhizomateuse, les feuilles sont composées, tripennées, leurs folioles lobés ou dentés, les fleurs sont petites disposées en ombelles composée, sans pétales, un calice de 4 à 5 sépales dont la couleur varie selon les espèces et un toupet d’étamines de couleur variable également. Lorsque les sépales subsistent sur la plante, les fleurs sont pendantes, lorsque les sépales tombent, les fleurs sont érigées. Le fruit est composés d’akènes, c’est à dire un  fruit sec dont la graine unique n'est pas soudée à son enveloppe, ces akènes  sont nervurés et anguleux, ils sont réunis de manière différente selon les espèces. 

 

 

Thalictrum aquilegifolium est sans conteste l’espèce  la plus répandue dans les jardins.

 

Son nom signifie « à feuille d’ancolie ». La feuille comprend plusieurs étages de folioles eux-mêmes divisés en lobes regroupés par 3 ou 5 d’un vert plus ou moins bleuté  et bien arrondis. Le feuillage est caduc.

 

 La fleur possède 4 sépales très discrets qui tombent rapidement pour laisser s’épanouir des étamines érigées, très denses,  leur couleur varie du rose au violet clair en passant par le blanc. Les pompons vaporeux ainsi produits sont disposés en panicules  supportés par des tiges raides qui atteignent facilement 1m. Les graines sont bien sessiles et forment des petits bouquets lâches retombants. La floraison a lieu en Juin. 

 

Originaire d’Europe du Nord et d’Asie, il est très rustique et se plait au soleil ou à mi ombre dans les régions chaudes, en tout sol de jardin avec une préférence pour un sol frais bien drainé.

 

Thalictrum aquilegifolium

 

Thalictrum aquilegifolium : fruits.

 

T. aquilegifolium, forme blanche.

 

Thalictrum delavayi : le plus majestueux !

 

 

Il figure parmi les espèces les plus grandes, il est impératif de le placer en fond de massif : il est très imposant avec ses 2.0m de haut. Le feuillage vert-bleuté composé est aérien allant jusqu’à 50cm de long.

 

 

En Juin-Juillet, les tiges robustes souvent pourpre foncé se parent de grandes panicules imposantes et opulentes de centaines de fleurs pendantes  à  4-5 sépales roses d’où s’échappent des étamines de taille différente blanchâtres. Les graines anguleuses,  aplaties et pointues sont regroupées vers le bas de manière symétrique à partir d’un même point d’attache. Il se ressème facilement dans le jardin. C’est une espèce originaire de l’Ouest de la Chine, il est mis en synonymie avec T. dipterocarpum.

 

 

Il en existe différents cultivars dont Splendid, et alba : une forme blanche.

 

Thalictrum delavayi

 

T. delavayi Splendid

 

T. delavayi Alba en fruits.

 

Thalictrum diffusiflorum : des fleurs superbes !

 

 

Une espèce originaire du Tibet,  plus discrète : sa taille atteint 50cm au maximum.

 

L’originalité de cette espèce est la taille de sa fleur : 3cm de diamètre, les 5 sépales ont une jolie couleur bleu-lavande. Du calice, émerge un petit  toupet d’étamines blanchâtres. Ces caractères lui ont donné le surnom de Thalictrum « à fleur de clématite ».

 

 

 Le feuillage est également réduit par rapport à T. delavayi, les feuilles sont tripennées, chaque  foliole mesure environ 1cm.

 

Thalictrum diffusiflorum

 

T. diffusiflorum : fruit

 

Thalictrum flavum glaucum : éclatant dans un massif.

 

 

Son nom latin résume les caractères distinctifs de cette espèce : flavum pour la couleur jaune de ses fleurs, et glaucum pour la couleur du feuillage.

 

Les feuilles sont bi ou tripennées,  de 40 cm de long, aux  folioles obovales  à 3 ou 4 lobes.

 

 

Les fleurs sont abondantes, sur des tiges robustes, mais dégagent une odeur désagréable, à  4 sépales jaune pâle,  fins et discrets visibles seulement sur les boutons, les étamines sont plus longues, jaunes également et érigées donnant à la plante un aspect ébouriffé. 

 

Le fruit est en akène glauque, sessile, nervuré.

 

 

Plante originaire d’Espagne et d’Afrique du Nord, il est cependant sensible à l’oïdium lors d’étés secs.

 

Thalictrum flavum glaucum

 

Thalictrum kiusianum : une espèce miniature !

 

 

Cette espèce japonaise est idéale pour les rocailles avec ses 10-30cm au maximum !

 

 

Sa particularité est de fleurir 2 fois : en fin de printemps puis en septembre ses petits pompons  blanc-rosé étalent leurs longues étamines avec des anthères mauves, les sépales restent discrets. Son feuillage ressemble à ceux des  autres espèces : des feuilles à 3 folioles lobées vert bleuté.

 

Thalictrum kiusianum

 

T. kiusianum : détail des fleurs.

 

Thalictrum rochebrunianum : une merveille…

 

 

Originaire du Japon, le nom de ce Thalictrum est dédié  à un botaniste : A. Trémeau de Rochebrun.

Il  ressemble beaucoup à l’espèce delavayi si on le regarde rapidement.

 

Les 2 espèces ont une taille quasi identique : environ 2.0m, la floraison très légère et vaporeuse est  magnifique, mais les fleurs pendantes diffèrent de celles de T. delavayi : les étamines de rochebrunianum sont nettement plus courtes et sont plus jaunes. Leur pistil est également différent : les fruits forment des petits  glomérules  qui rassemblent des akènes striés, symétriques et plus nombreux  sur chaque fruit que chez T.delavayi.

 

Le pigamon de Rochebrun est très rustique et apprécie un  sol humique, à mi ombre ; une situation ensoleillée exige alors un sol bien frais.

 

 

Le Thalictrum Elin est un hybride entre le Thalictrum flavum var. glaucum et le Thalictrum rochebrunianum, il est encore plus grand que T. rochebrunianum : il peut atteindre 2.50m,

 

Son feuillage est glauque, très découpé et ses tiges très robustes portent de grands panicules de fleurs  à 4 sépales rose –mauve en juin.

 

 

Il existe un hybride entre T. flavum et T. Elin : T. Tukker princess qui donne des fleurs encore plus plumeuses, jaune citron.

 

Thalictrum rochebrunianum

 

T. rochebrunianum : fruit

 

Thalictrum speciosum Afghanistan : un original

 

 

Il se distingue par son feuillage beaucoup plus fin qui lui a valu le surnom de Thalictrum « à feuilles de persil ».

 

 

Ses fleurs pendantes sont moins spectaculaires que chez les espèces décrites ici : 4 sépales blanchâtres et de longues étamines brunâtres. Les panicules ne sont guère développées.

 

Thalictrum speciosum Afghanistan, feuillage.

 

 

Différentes tailles de feuilles selon les espèces de Thalictrum :

 

1 : T. rochebrunianum,  2 : T. diffusiflorum,  3 et 6: T. delavayi, 4 : T. aquilegifolium,  5 : T. glaucum