Un sentier d’information dans le jardin du Conservatoire botanique

 

 

 

Loïc Ruellan

Animateur au Conservatoire botanique de Brest

 

 

 

Grâce à un financement de l’Arche aux plantes, le Conservatoire botanique va bientôt pouvoir mettre en place des panneaux permanents au sein du jardin du Conservatoire botanique.

 

 

 

Historique du projet

 

 

Depuis de très nombreuses années, les animateurs du Conservatoire développent des projets pour installer des panneaux permanents dans les 30 hectares du Conservatoire botanique afin de renseigner les visiteurs qui fréquentent les allées du jardin.

 

En 2015, l’Arche aux plantes avait financé une étude réalisée par M. Daniel Jacobi, professeur à l’Université d’Avignon, sur la réalisation d’un sentier d’interprétation au sein du Conservatoire botanique. L’analyse et les pistes avancées par cette expertise étaient particulièrement intéressantes, mais prévoyaient de réaliser un projet ambitieux et des aménagements pédagogiques trop onéreux pour les financements actuels du Conservatoire botanique.

 

Afin de répondre, même de façon modeste, à la demande d’information exprimée par le public sur les activités du Conservatoire botanique, le service éducatif a donc travaillé sur un projet de sentier d’information.

 

Les membres du bureau de l’Arche aux plantes ont exprimé l’intérêt qu’ils portaient à ce projet et ont accepté que le fonds de sauvegarde soit mobilisé pour financer la conception et l’impression de 8 panneaux d’information.

 

 

 

Le sentier d’information

 

 

L’objectif du sentier est de fournir aux visiteurs une information simple et claire sur l’historique du site et la création du Conservatoire botanique, le rôle et les missions du Conservatoire botanique, la conservation dans la nature des espèces végétales, la conservation des plantes menacées par la culture, la notion d’endémisme et l’importance des plantes pour l’homme et pour la nature. Notre volonté était de réaliser des textes informatifs tout en étant facilement compréhensibles par un large public.

 

Le sentier sera constitué de 8 panneaux, dont 3 identiques sur la présentation du Conservatoire botanique qui seront installés aux 3 entrées principales du jardin. Chaque panneau traite d’un thème spécifique et la difficulté était de faire en sorte que le public ne soit pas obligé de lire tous les panneaux, ni de les lire dans un ordre précis, pour en comprendre le contenu.

 

Chaque panneau comporte un petit plan du jardin avec le thème et la localisation des panneaux du sentier, ce qui permet au visiteur de se localiser dans le jardin et de repérer l’emplacement des panneaux qu’il désire lire.

 

 

 

 Maquette du panneau situé aux 3 entrées du jardin.

 

 

 

Il n’était pas envisageable d’avoir sur les panneaux des textes en 3 langues (français, anglais et breton). Pour contourner cette difficulté, nous avons pris l’option de mettre, dans chaque panneau, un résumé en anglais et en breton du thème traité, accompagné de QR codes pour permettre d’accéder, via un Smartphone, aux pages comportant les traductions complètes des textes qui sont hébergées sur le site internet du Conservatoire botanique.

 

 

La dimension des panneaux sera de 60 cm x 40 cm. Ils seront inclinés sous forme de pupitres pour s’intégrer dans le paysage et les poteaux seront en châtaignier. L’implantation des panneaux dans le jardin sera effectuée par le service mobilier de Brest métropole.

 

 

Un projet bientôt finalisé

 

 

A ce jour, nous sommes encore dans la phase de maquettage des panneaux.

 

Les panneaux et les supports seront réalisés en début d’année 2018 et la mise en place dans le jardin s’effectuera avant les vacances de Pâques 2018. Les membres de l’Arche auront ainsi l’occasion de découvrir ces panneaux lors de leur venue pour la fête des plantes du 1er mai.

 

 

 

 Autre maquette.

 

 

 

Le Conservatoire botanique est particulièrement reconnaissant de l’aide financière apportée par l’Arche aux plantes pour faire aboutir ce projet. Le service éducatif du Conservatoire botanique espère que ce sentier sera apprécié par les membres de l’Arche aux plantes et qu’ils seront motivés pour soutenir de futurs projets de sensibilisation du public.

 

 

texte et photos :Loïc Ruellan.