OXYPETALUM CAERULEA

 

 

photo M. Le Hérissé

 

Une belle tropicale pour nos jardins : Oxypetalum caerulea.

 

 

 

Cette plante de la famille des Asclépiadacées ou Apocynacées est originaire des régions tropicales d’Amérique du Sud. Elle a été rapportée au XIXe par James Tweedie, jardinier en chef du jardin botanique royal d’Edimbourg, ce qui explique qu’on la trouve également sous le nom de Tweedia caerulea.

 

C’est une petite plante grimpante qui lorsqu’elle est jeune, est buissonnante. Ses feuilles opposées sont sagittées tournées vers le bas et légèrement duveteuses, de même les tiges, elles mesurent 5-6cm de long et 3-4 de large.

 

L’Oxypetalum  possède des fleurs étoilées, épaisses d’aspect cireux ayant 5 pétales avec en son cœur 5 étamines bleu profond soudées en leur base et légèrement frangées, un pistil blanc et pointu dépasse à peine  de l’ensemble. La couleur de la corolle est d’un extraordinaire bleu ciel (caerulea) qui se pique de mauve lorsqu’elle se fane. La floraison peut débuter en mai et se prolonge jusqu’aux gelées, c’est une plante vraiment intéressante dans un jardin.

 

La fructification est une gousse de9 cm à maturité, déhiscente (qui s’ouvre à maturité) qui contient des graines terminées par une superbe aigrette blanche caractéristique des Asclépiadacées. Pour faire durer la floraison, il est recommandé de supprimer ces fruits, mais attention aux doigts car un suc laiteux collant et agressif coule à chaque blessure de la plante.

 

Malgré son origine tropicale, l’Oxypetalum est résistant jusqu’à -8 et si le sol est bien drainant en hiver, il supporte -10 à -12. Un sol sec et une  exposition au soleil lui sont nécessaires.

 

 

photo M. Le Hérissé

 

photo M. Le Hérissé

 

Feuilles sagittées duveteuses

 

photo M. Le Hérissé

 

Fleurs fraiches : bleues et fanées : piquetées de mauve.

 

photo M. Le Hérissé

 

Suc laiteux qui s'écoule après section des fruits.

 

photo M. Le Hérissé

 

Gousses en été.