TETRAPANAX PAPYRIFOLIA

 Aralie à papier de Chine géante, Great rice paper plant pour les anglo-saxons.

 

Le nom de genre Tetrapanax  fait allusion aux 4 étamines de chaque fleur (tetra) et aux diverses propriétés médicinales de la plante en médecine chinoise (panax = panacée).Le nom d’espèce indique que la plante était utilisée par les chinois pour la fabrication de papier, dès le VIII siècle.

Cette Araliacée est originaire de l’Est de l’Asie et de Taïwan.

 

Arbuste persistant pouvant atteindre 8 mètres de haut dans sa région d'origine, il atteindra en Bretagne  2 à 3 mètres. Ses grandes feuilles palmées très décoratives vert sombre sont recouvertes d'un duvet blanc sur le revers. En automne, il développe des grappes de petites fleurs blanchâtres à 5-6 pétales, enveloppées d’un duvet ocre au débourrage, assez abondant. Les racines sont rhizomatiques, mais les rejets s'arrachent facilement.  Les fleurs qui ouvrent tardivement : fin novembre-début décembre attirent les frelons asiatiques..

Persistant dans les régions très douces, il perd ses feuilles vers -3°, la rusticité de la plante allant jusque-12-15°C. Il redémarre alors au printemps.

 

Les fruits sont des petites drupes noires, c’est-à-dire des fruits à chair et à noyau dur comme chez la cerise ou l’olive. Ils s’observent rarement sous nos climats, les gelées du début de l’hiver détruisent hélas, les inflorescences avant la maturité des fruits.

 

A planter dans un sol frais, drainant, au soleil ou à  mi-ombre.

Un conseil : si vous ne voulez pas être envahi par les rejets souvent nombreux, il est utile de mettre une barrière anti-rhizomatique autour du pied, comme pour les bambous.

 

C’est une plante majestueuse qui donne un petit air exotique au jardin.