VOYAGE ANGLETERRE Juin 2010

 

Lors de notre voyage dans le Dévon au début du mois de juin, nous avons visité 4 pépinières et 4 magnifiques jardins que nous vous invitons à parcourir en quelques lignes :

 

1 Monachorum Buckland

Situé en bordure du Parc National du Dartmoor, ce domaine est constitué de plusieurs jardins que l’on parcourt successivement en suivant le chemin informel :

Le jardin de cottage tout d’abord, situé sur des pentes rocailleuses, offre un patchwork composée de tapis de vivaces : roscoea, corydales, œillets, pulsatiles, pigamons, géranium, astrances, plus loin, les prairies parsemées de fleurs colorées (silènes, pavots, cirses) laisseraient croire qu’une nature sublime aurait semé des quantités de fleurs sauvages toutes plus belles les unes que les autres mais en oubliant totalement ces petites adventices que nous connaissons tous (ronces, orties, liseron…), cette impression de jardin naturel demande certainement un  travail bien plus importante puisqu’il s’agit de sélectionner les plantes à retirer.

En bordure de ces prés fleuris de nombreux arbustes et arbres en fleur au moment de notre visite (rhododendron, érables, viornes, cornouillers, embotrium, sorbiers) abritent des plantes de sous-bois (arisaema,  anémones, trilles) et forment  la liaison avec le paysage magnifique du Dartmoor que l’on aperçoit par-delà la végétation.

Lorsqu’on se rapproche de la maison, un jardin plus formel se fait jour autour des ruines d’un presbytère, de très beaux murs et constructions en pierre mettent en valeur les plates-bandes aux couleurs vives.

Ce jardin a été élaboré en 1941 et plus de 6000 espèces de plantes s’y côtoient, la maison attenante, recouverte de glycines, offre la possibilité de prendre le thé accompagné de quelques pâtisseries maison et une petite pépinière intéressante termine la visite.

 

 

2 EastLambrook Garden

Jardin coloré, très féminin, créé par Marjory Fish à partir des années 50, où elle inventa un style qui influença les jardins modernes : les mixed-borders sont nés pour pallier au manque de plantes faciles à trouver, elle créa un « jardin- fouillis ».

Plusieurs petits jardins sont juxtaposés , soit le long d’un petit ruisseau ou fossé, soit étagés en terrasses, ainsi nous avons pu admirer : un jardin blanc, un jardin argenté, son sol pauvre convient aux plantes méditerranéennes. Le «  fossé » planté de graminées et hellebores et aussi de géraniums omniprésents dans tout le jardin qui est collection nationale de géraniums. Mais c’est au printemps qu’il doit être le plus attrayant avec sa multitude de perce-neige : 50 espèces. Un autre secteur est construit en terrasses, c’est le domaine des vivaces très colorées : pivoines, iris, phlomis, glaieuls.. agrémentées de roses abondantes. De grands arbustes dont un superbe Cornus alternifolia, apportent une ombre plus ou moins dense selon les zones.

La collection de Geranium est joliment présentée sur une petite terrasse.

Une petite pépinière très fournie en vivaces a complété agréablement cette visite.  

 

 

3 Rosemoor Garden

Ce très grand jardin appartient au National Trust et reçoit des milliers de visiteurs chaque année ; il s’étend sur   hectares et il faudrait plusieurs jours pour en profiter pleinement.

Entre l’arboretum abritant de vieux arbres aux très belles écorces (acer, prunus, populus) les mixed border en pleine floraison en mai, le potager, les grandes prairies sauvages mettant en valeur un très vieil arbre, les ruisseaux bordés de fleurs, les étangs, chacun aura privilégié le lieu qui lui parle le plus. Il est bien sûr plus difficile de trouver un endroit isolé pour profiter en silence de la beauté du lieu : c’est la rançon de la gloire !

 

 

4 Coleton Fishacre

 

Nous terminons par un jardin en bord de mer, accessible par une très étroite route.

Le jardin est construit le long d’une petite vallée qui descend jusqu’en bordure de mer que l’on domine sur des falaises, le paysage est sauvage. Aménagé dans les années 1920, en même temps que la maison auquel il est rattaché, le National Trust, actuel propriétaire de l’ensemble, entretient ses 12 ha.

Un jardin en amphithéatre avec de nombreuses vivaces dont un superbe massif de Meconopsis bleus surplombe un jardin clos de murs très architecturé et traversé par un petit ruisseau canalisé, ce qui confère à l’ensemble une ambiance italienne. Beaucoup de roses, de pivoines, campanules, de boules violettes d’ Allium, de lianes exubérantes, bref, beaucoup de couleurs. En contre-bas, c’est le domaine des arbres et des arbustes, beaucoup de rhododendrons monumentaux, de magnolias, de camélias, il faut signaler la présence d’un remarquable Tulipier de Virginie, qui était en fleurs, dont le tronc est spectaculaire (environ 1.5m de diamètre). La vallée se termine par une collection imposante de fougères arborescentes de belle taille, avant d’atteindre les falaises.  

Une maison ancienne, qui se visite, domine cet ensemble, et juste en-dessous, des terrasses montrent une flore plutot exotique abritée par des murets.