Composée d'amateurs de plantes, l’Arche aux Plantes, est l’association de soutien du Conservatoire botanique national de Brest

 

Créée en 1986, elle n’a de cesse depuis 1992 de lui apporter une aide financière ponctuelle sur des actions d’urgence  ou pour le démarrage de projets.  Cette aide est possible par la création d’un fonds de sauvegarde alimenté en grande partie par le droit de place des pépiniéristes lors des fêtes des plantes que l’Arche aux Plantes organise  le 1er Mai et pour les Plantomnales de Brest  le 1er dimanche d’octobre.

Les bénéfices de la vente des plantes sur le stand  de l’Arche ainsi que de la tombola vont aussi intégralement au fonds de sauvegarde.

 

En 2017, le conservatoire a sollicité une aide financière pour plusieurs projets.  Ces différents projets que nous avons décidé de soutenir sont :

 

- Eryngium viviparum : une opération que l’Arche aux Plantes a déjà soutenue  sur l’unique station de Beltz en Morbihan.  Actuellement, des études sont menées en collaboration avec l’Espagne où quelques stations sont répertoriées, pour mieux connaître cette espèce en voie de disparition. Nous soutenons financièrement l'accueil à Brest de scientifiques espagnols.

 

- Equipement de matériel de sensibilisation destiné au public dans le jardin du Conservatoire  : création graphique et réalisation de panneaux explicatifs.

 

-Mise en place à l'île Maurice d'une banque de graines : forte de son expérience à Brest, les scientifiques du Conservatoire botanique  transmettent leur savoir dans d'autres régions du monde, ceci en complément du projet financé par le CEPF.

 

A ces projets,  il faut ajouter la gestion financière d’un projet financé par le CEPF (un fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques qui avait financé l’opération de sauvetage du Juniperus ekmanii à Haïti géré également avec le concours de l'Arche aux Plantes), cette fois  pour un projet d’actions de connaissance et de conservation de la flore des îles Maurice et Rodrigues.

 

L'Arche aux Plantes a aussi joué un rôle déterminant dans l'achat du magnifique portail de l'artiste Jérôme Durand, qui orne l'entrée du jardin du Conservatoire.