CORNUS CAPITATA

 

photo M. Le Hérissé

 

Un décor rouge et vert, tout indiqué pour décembre : Cornus capitata

 

 

C’est un petit arbre (ou grand arbuste) d’environ 5m de haut, originaire de l’Himalaya, il appartient à la famille des Cornacées. Il ne passe pas inaperçu dans un jardin aussi bien à l’automne au moment de sa fructification qu’au printemps au moment de la floraison.  

 

 

Son feuillage semi-persistant tombe progressivement en mars, remplacé rapidement par des jeunes feuilles vert tendre, de ce fait il n’est jamais entièrement dépouillé. Lorsque les hivers sont très doux, il devient même persistant. Les feuilles sont vert foncé, lancéolées, à la bordure plus ou moins ondulée,  avec des nervures bien marquées ; elles mesurent jusqu’à 10-12cm sur 5cm. Leur revers est vert  glauque.

 

 

La floraison  est magnifique : en fin de printemps l’arbre se recouvre presque entièrement de « fleurs » composées de 4 à 5 bractées pétaloïdes crème à jaune pâle rosissant lorsqu’elles fanent, entourant un glomérule de minuscules fleurs à 4 pétales jaunes.  La fructification qui s’ensuit donne à cet arbre son surnom d’arbre qui porte des fraises. En effet, l’analogie est facile à faire !

 

 

Les fruits se forment en abondance, jusqu’à faire casser les branches sous leur poids. D’abord verts, ils deviennent rouges à maturité, en novembre-décembre ils résultent de l’agglomération des véritables fruits formés par chaque fleur dans l’inflorescence, on parle alors d’une infrutescence. Cela explique les cicatrices visibles sur le « fruit » qui correspondent à la base du pistil de chacune des fleurs.  Ils mesurent 5cm de diamètre et pendent sur des pédoncules d’environ 8cm, ils resteraient longtemps sur les plantes si leur chair jaune d’or n’était pas autant appréciée des oiseaux..

On peut lire que les fruits sont comestibles et font de délicieuses gelées, j’ai goûté les fruits du C. capitata de mon jardin, je les ai trouvés farineux et plutôt insipides.. En outre, les graines qu’ils contiennent gênent la dégustation !! (par contre je n’ai pas testé les gelées).  Ces graines mûrissent en abondance et de jeunes plants se retrouvent largement disséminés par les oiseaux.

 

Sa culture est simple, il n'a pas d'exigence particulière si le sol est bien drainant, sa rusticité va jusque -10° voire -12 si le froid est bref.

 


photo M. Le Hérissé

 

photo M. Le Hérissé

 

Détail d'un fruit, sur la gauche, bouton floral terminal qui s'épanouira au printemps prochain.

 

photo M. Le Hérissé

 

Revers des feuilles vert glauque.

 

 

photo M. Le Hérissé

 

Cornus capitata en pleine floraison en juin.

 

photo M. Le Hérissé

 

Détail des inflorescences.