NIPPONANTHEMUM NIPPONICUM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photo M. Le Hérissé

 

Une plante intéressante pour sa floraison tardive : Nipponanthemum nipponicum.

 

Originaire du Japon, comme son nom l’indique, l’un de ses noms vernaculaires  est « la Marguerite du Japon ».  De la famille des Astéracées,  c’est la seule espèce de ce genre.

 

La plante se présente en un sous-arbrisseau  assez dense dont les tiges se lignifient et i portent des fleurs  terminales, blanches de 5 à 8 cm de diamètre,  qui ressemblent à une grande marguerite. Les feuilles alternes, allongées et légèrement denticulées sur le bord du limbe sont épaisses, charnues et odorantes. Elles tombent rapidement pour former une touffe dense au sommet de la plante.  Sa taille d’environ 50cm peut atteindre 1m dans un sol riche.

 

Dans son pays d’origine, elle pousse sur le littoral, et a peu d’exigence de culture, pourvu qu’elle soit au soleil, même dans une terre relativement pauvre. Elle supporte facilement la sécheresse.   Sa rusticité va jusqu’à -15°C.

Pour conserver sa forme d’arbrisseau dense, il est souhaitable de tailler sévèrement au printemps, au-dessus d’un bourgeon qui assurera le renouveau de la plante.

 

La floraison, abondante se produit fin octobre- début novembre.

 photo M. Le Hérissé

 

 photo M. Le Hérissé

 

photo M. Le Hérissé

 

photo M. Le Hérissé