CARMICHAELIA ODORATA

 

photo M. Le Hérissé

 

Un arbuste au feuillage curieux et à la floraison parfumée : Carmichaelia odorata

 

 

Originaire de Nouvelle-Zélande, son nom lui vient de Carmichael un officier de marine et botaniste écossais (1772-1827). Plusieurs espèces ont été décrites : pilosa, glabrata, angustata var. pubescens, toutes sont des synonymes de l’espèce odorata en référence à son parfum (de miel). Il appartient à la famille des Fabacées.

 

 

Petit arbuste trop peu répandu dans les jardins, il mérite pourtant une place de choix car il possède plusieurs attraits : son feuillage et sa floraison.

 

 

Les branches portent des curieux rameaux aplatis aux bords légèrement ondulés, qui lorsqu’ils sont jeunes émettent au printemps des feuilles divisées en 3-7 folioles  qui mesurent 2-3 x 1mm. Lorsqu’ils sont matures, les rameaux sont dépourvus de feuilles.

 

 

La floraison survient fin juin sous forme de petites grappes qui prennent naissance sur les rameaux  à chaque nœud.  Les fleurs sont caractéristiques des Fabacées, en forme de fleurs de pois. Leur couleur est d’un riche violet pour les ailes supérieures et blanc pour la zone inférieure  (la quille). Ces rameaux qui donnent naissance à des grappes de fleurs, peuvent alors porter le nom  de cladodes. En pleine période de floraison, en juillet, les fleurs sont très abondantes et couvrent littéralement l’arbuste qui prend une couleur rose à pourpre, c’est alors un spectacle superbe !

 

 

Comme chez les Fabacées, la fructification a une forme de gousse de 5-6mm de long qui contient jusqu’à 3 graines chacune.

 

 

De culture facile, Carmichaelia  odorata se plaît au soleil ou à mi ombre, et il aime tout type de sol drainé. Sa résistance va jusqu’à -8.

 

 

photo M. Le Hérissé

 

 

photo M. Le Hérissé

 

Jeune rameau avec des feuilles (5-7 folioles), avant la floraison.

 

photo M. Le Hérissé

 

La plante en début de floraison : les petites grappes de fleurs développées à chaque noeud sur les rameaux.

 

photo M. Le Hérissé

 

Symétrie des rameaux secondaires.

 

 

photo M. Le Hérissé

 

 

photo M. Le Hérissé

 

Détail des fleurs.

 

photo M. Le Hérissé

 

La plante en pleine floraison.